Vous avez certainement déjà entendu parler du CETA, cet accord de libre-échange entre l’Union Européenne et le Canada qui suscite tant de controverse.  Mais saviez-vous que cet accord est loin d’être conclu, et ce à cause du fromage ? Tentation Fromage vous explique tout !



C’est quoi, le CETA ?

Appelé «Accord Economique et Commercial Global» en français, le CETA est un traité international de libre-échange entre l'Union européenne et le Canada, signé le 30 octobre 2016. C’est un traité inédit et ambitieux, puisque c’est le premier accord commercial bilatéral de l'Union Européenne avec une grande puissance économique.

Le CETA réduira drastiquement les barrières à l’importation, libéralisera l’exportation de biens et services, et mettra en place d'un cadre d'investissement stable et favorable aux entreprises européennes et canadiennes.

La mise en œuvre du CETA permettrait aux Etats membres de l'UE de soutenir leur croissance par l'extension des marchés accessibles aux entreprises. Il favoriserait donc la création d’emplois et la compétitivité de l’UE d’une part, et bénéficierait aux consommateurs d’autre part grâce à des normes de qualités maintenues et des baisses de prix.

 

CETA contestation


Pourquoi le CETA est-il contesté par la société civile ?

Le CETA soulève de nombreuses critiques :

Tout d’abord, le règlement des différends présent dans le traité est contesté, car il prévoit que l’entreprise canadienne en désaccord avec la politique publique d’un pays européen pourra porter plainte auprès d’un tribunal d’arbitrage international. Cela signifie que les Etats membres de l’UE pourront voir leurs normes (de production, de santé…) remises en cause par des entreprises étrangères, ce que les Etats ont du mal à accepter.

Le monde agricole de l’UE conteste également ce traité, car il y a très peu de garanties de protection de l’agriculture locale, et l’ouverture de ce marché – qui a toujours été protégé par l’UE jusque là – pourrait remettre en cause le modèle agricole européen.

Enfin, la société civile critique la négociation opaque de Bruxelles avec le gouvernement canadien, malgré la volonté de transparence du traité, puisque tous les textes issus des négociations sont rendus public.

 

CETA fr


Pourquoi le fromage pose-t-il problème pour le traité ?

 

L’entrée en application de l’accord devait se faire le 1er juillet, mais la dispute entre l’UE et le Canada sur le fromage va décaler cette date de plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Le Canada devait importer quelques 18 000 tonnes de fromages européens.

Quelles sont les raisons des tensions autour du fromage dans cet accord ? Le problème tourne autour des clés de répartition des quotas d’importation de ces fromages. Pour faire court, l’UE craint que le Canada ne détourne l’esprit du CETA en octroyant une majorité de ces quotas exclusivement à des entreprises de transformation canadienne, qui pourraient ensuite revendre le fromage transformé à des détaillants. De cette manière, les entreprises canadiennes s’accapareraient d’une partie des bénéfices, et la rente pour les fromagers européens serait moindre. Plus particulièrement en France, les fromagers dénoncent le fait qu’il n’y a pas suffisamment de fromages bénéficiant de l’Appellation d’Origine Protégée, et que les produits canadiens risquent d’envahir le marché avec une concurrence déloyale. On peut également craindre une perte de qualité sur le marché du fromage, étant donné qu’il est difficile de faire mieux que la France dans ce domaine.

Côté canadien, c’est le Québec qui résiste : les fabricants de fromage de la "Belle Province" (premiers fabricants de fromage au Québec) pourraient subir 1,5 milliard de dollars de pertes compte tenu des nouveaux tarifs.

Vous l’aurez compris, ce traité ne plaît pas à tout le monde, et pour cause. Mais concernant le marché du fromage, il représente également une chance inespérée pour nos producteurs français, qui pourront bénéficier d’une ouverture à un nouveau marché, qui n’est pas des moindres : le marché canadien.

 

Et vous, que pensez-vous du CETA ? N’hésitez pas à nous faire part de votre avis !

En attendant découvrez également notre offre:

Nos Box de fromages

Nos Plateaux de fromages

Nos Fromages à l'unité