Avec plus de 400 variétés répertoriées, la France est bien évidemment le pays du fromage. Pourtant, les français consomment plus de fromage industriel que de fromage fermier. Quels sont ces producteurs de fromage industriel et pourquoi prennent-ils autant de place sur le marché du fromage ? Tentation Fromage vous donne des éléments de réponse.

Le fromage industriel est un fromage élaboré avec des techniques permettant de grands volumes de production. La fabrication du fromage industriel est un secteur dominé par une poignée d’acteurs, parmi lesquels se détachent les groupes français Lactalis, Bongrain et Bel. Durant les 15 dernières années, le marché du fromage s’est recomposé, permettant à ces producteurs de fromage industriel de largement dominer le secteur.

 

fromage indu2


Comment expliquer la domination du fromage industriel ?

 

Les groupes producteurs de fromage industriel ont misé sur l’innovation d’une part avec de nouveaux formats et packaging, et sur la communication d’autre part avec des budgets publicitaires conséquents. Le consommateur français n’est pas resté insensible à cette stratégie, et a peu à peu délaisser les commerces de proximité – et donc les fromages artisanaux – au profit de la grande distribution. L’harmonisation des règles sanitaires imposée par Bruxelles est également une aubaine pour le fromage industriel, ainsi que la volatilité des cours mondiaux des produits laitiers industriels qui a fragilisé la rentabilité des fabricants. Seul point positif pour les producteurs locaux, le phénomène est moins important en France que dans le reste du monde : les français restent attachés aux fromages du terroir, bien qu’ils consomment également le fromage industriel.

 

Que vaut le fromage industriel ?

 

Le fromage industriel ne vaut bien évidemment pas le fromage artisanal, que ce soit en termes d’apports gustatifs ou en termes d’apports nutritif. Il contient moins de vitamines que ce dernier, et contient moins de saveurs en bouche. Toutefois, il est apprécié par certains profils de consommateurs, car il a ses atouts : il peut avoir un bon rapport qualité/prix, on en trouve dans toutes les grandes surfaces (contrairement aux fromages du terroir), et il convient aux consommateurs qui n’aiment pas les fromages trop forts.

 

fromage synthé


Attention au « fromage » synthétique !

 

Certains groupes industriels substituent au fromage industriel du fromage synthétique, qui n’est en rien du fromage. En effet, le vrai fromage coûte cher car il est fabriqué avec le gras du lait, la crème. Pour baisser le coût, certains industriels remplacent cette crème par de l'huile végétale, de la matière grasse, de la levure, de la farine, du sel, et tout autre exhausteur de goût. Ce fromage de synthèse n’a ni le goût, ni les qualités nutritionnelles du vrai fromage.

Ce faux fromage est apparu en 2007, suite à la hausse du prix du lait, et il continue à se développer aujourd’hui. D’origine américaine, cette fabrication est plus de 200% moins cher que celle du vrai fromage ! Ce fromage synthétique se retrouve souvent sur les pizzas à bas prix, ou dans les gros conditionnements de fromage râpés par exemple.

L’Union Européenne impose aux producteurs de ces fromages que les ingrédients qui le composent soient indiqués sur l’étiquette, mais bien peu de consommateurs savent ce qu’est le galactomannane ou le carraghénane… Au-delà de l’aspect trompeur que peut avoir cette pratique au regard du consommateur, il existe également des risques pour ce dernier : le fromage synthétique ne contient pas de calcium. Or, le calcium est nécessaire pour la bonne croissance osseuse des enfants et adolescents.

Une astuce pour repérer le fromage synthétique dans les produits : ils sont souvent dans les produits les moins chers, et ces produits ne peuvent pas indiquer « fromage » sur leur packaging, mais se doivent de mettre « spécialité fromagère », car ils ne contiennent pas suffisamment de fromage.

En attendant découvrez également notre offre:

Nos Box de fromages

Nos Plateaux de fromages

Nos Fromages à l'unité