Beaufort AOP


Des fromages savoyards, le Beaufort d’Été de la fromagerie Joseph Paccard séduit par son goût fruité, délicieusement salé, et son nez floral particulièrement développé.


L’histoire du Beaufort

Le Beaufort fait partie de ces fromages qui traversent les siècles avec assurance. C’est un très ancien fromage, sans doute importé des Romains, qui a perduré sans perdre de son intérêt gustatif. Les producteurs de Beaufort ont bien compris ce qu’était l’innovation. Les techniques de production ont su évoluer tout en conservant les méthodes traditionnelles qui font du Beaufort un fromage d’exception. C’est en 1961 que les producteurs Beaufort se regroupent pour créer une coopérative de production fromagère destinée au Beaufort. Le Beaufort est fabriqué à plus de 800 mètres d’altitude, à partir du lait de race tarine. En revanche, le fromage Beaufort chalet d’alpage est, lui, fabriqué à plus de 1500m d’altitude, ce qui lui confère une puissance aromatique à la fois subtile et soutenue. Le Beaufort une AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) depuis 1968 et une AOP (Appellation d’Origine Protégée) depuis 2011


Les Saveurs du Beaufort

Le Beaufort se caractérise de beaucoup de pâtes pressées cuites par son taux de matières grasses. Le Beaufort est un fromage à la pâte ferme qui devient plus fondante en bouche. On y retrouve toute la richesse florale des pâturages Savoyards. Les notes évidemment végétales se mêlent à des notes plus sucrées de fruits confits qui rendront in fine le Beaufort beaucoup plus doux et fondant qu’il ne pouvait le laisser paraître ! Le Beaufort d’été se distingue du Beaufort d’hiver car il est produit à partir du lait de vaches qui ont brouté l’herbe fraîche des pâturages alpins. Cette richesse végétale permet au Beaufort d’été de développer des saveurs plus intenses et florales que le Beaufort d’hiver, produit à partir de lait de vaches ayant brouté du foin.

 

Un producteur de Beaufort : Joseph Paccard

« En étroite collaboration avec les coopératives et en réalisant une sélection rigoureuse des meilleures productions, la fromagerie Joseph Paccard affine les meules de Beaufort qui expriment, grâces aux soins prodigués en cave, tous les arômes authentiques du terroir savoyard.  Sous des mains habiles, les "jeunes fromages" se transforment lentement, régulièrement retournés, lavés et frottés.  Cet art exige savoir-faire et patience pour façonner en douceur le caractère des fromages. Du temps il en faut également afin d'exalter sur les étals des crémiers parfum et saveur de chaque terroir. Mettre en valeur le travail des femmes et hommes de massif alpin, telle a toujours été l'ambition de la Fromagerie Joseph Paccard. En offrant le fruit de son travail, elle vous invite à la rencontre de l'authentique goût des traditions et cela au coeur des Alpes ! » Joseph Paccard

 

Quel vin pour déguster le Beaufort ?

En vin blanc, nous vous conseillons d’accompagner le Beaufort d’un Crozes-Hermitage blanc, par exemple le 2007 du domaine des Rémizières, cuvée Christophe. Ce vin à la fois minéral et avec des notes de fruits mûrs et de fruits confits fera exalter au mieux les notes fruitées du Beaufort. Pour un vin rouge, nous vous conseillons d’accompagner votre Beaufort d’un Mercurey, par exemple celui de François Raquillet, les Nauges 2007. Les  notes d’abricots confits du Beaufort et de miel accompagneront harmonieusement les notes de fruits mûrs du Mercurey, avec une légère note boisée.  A consommer avec modération. L'abus d'alcool est dangereux pour la santé.

  .  

L'Anecdote sur le Beaufort

Jean Anthelme Brillat-Savarin, le célèbre gastronome du XVIIIe siècle, surnommait le Beaufort « le prince des gruyères ». A Albertville, on produit de l’électricité avec le Beaufort. En effet, les matières non-utilisées lors de la production du fromage tel que le petit lait sont transformées en biogaz. Ce biogaz est ensuite transformé en électricité.

     

Idée recette : Recette de la fondue au Beaufort

Les ingrédients (pour 4 personnes):

• 1Kg de Beaufort râpé

• 1 baguette de 250g

• ½ bouteille de vin blanc du pays

• 20 Cl de Kirsch pur fruit

• ½ cuillère à café de Maïzena

• 1 gousse d’ail

• noix de muscade

• Poivre du moulin

La recette :

• Mettez dans un poêlon le Beaufort râpé avec le vin blanc et un peu d’ail écrasé ou coupé très fin. Faites fondre doucement le fromage dans le vin blanc. Remuez sans cesse à l’aide d’une cuillère en bois.

• Lorsque le mélange est homogène, versez ½ cuillère à café de Maïzena dans un fond de verre de kirsch, puis versez dans le poêlon. Laissez encore cuire 3 minutes et servez sur le feu allumé au préalable.

• Ajouter selon votre goût poivre et noix de muscade râpée.

  Conseil : Il est très important de plonger la fourchette prudemment jusqu’au fond du récipient en remuant pour éviter la formation d’une « attache » qui, en brûlant, pourrait communiquer un mauvais goût à la fondue. Toutefois, si cette attache reste dorée, elle est très appréciée. Si la fondue au épaissit, ajoutez un verre de vin blanc bouillant et liez-la à nouveau en remuant rapidement avec la cuillère en bois.